top of page

Concert de musique de chambre
artistes Génération SPEDIDAM

 
Romain Leleu / Mathilde Calderini / Samuel Jean

Programme en cours

calderini.jpeg

Jeune flûtiste talentueuse, Mathilde Calderini est lauréate de plusieurs concours : Premier Prix du prestigieux Concours International de flûte de Kobe au Japon, Premier Prix du Concours Buffet Crampon, Prix du Meilleur Jeune Espoir du Concours International de flûte Maxence Larrieu, elle est également nommée Révélation Classique de l'Adami de l’année 2012.

Mathilde Calderini a étudié la flûte auprès de Claude LEFEBVRE au CRR de Paris, puis auprès de Sophie CHERRIER et Vincent LUCAS au CNSM de Paris. Elle s'est ensuite perfectionnée à la Royal Academy of Music de Londres auprès de William BENNETT et Samuel COLES. C'est sous les conseils de Paul MEYER et Eric LESAGE que Mathilde CALDERINI a développé sa passion pour la musique de chambre. Elle est ainsi membre de l’Ensemble Ouranos, quintette à vents à géométrie variable, actuellement en résidence à la Fondation Singer-Polignac ayant remporté le Premier Prix et Prix du Public du Concours International de Musique de Chambre de Lyon.

Née en France, Mathilde mène une carrière à travers l’Europe et l’Asie. Elle mène une carrière de soliste en France avec l’Orchestre National de France, l’Orchestre des Pays de Savoie, l’Ensemble Nouvelles Portées, le Sécession Orchestra, mais aussi en Allemagne avec l’orchestre de la Radio de Stuttgart, en Turquie, avec le Bursa State Symphony Orchestra et en Asie, avec le Tokyo Ensemble, le Hyogo Performing Arts orchestra d’Osaka, le Kobe City Chamber Orchestra, et en tournée en Corée avec le Bucheon Philharmonic Orchestra, l'ensemble MusicaVitae en Suède sous la direction de Wolfgang Schröder...

Mathilde se produit aussi en récital et en musique de chambre notamment au Festival Radio France de Montpellier, au Mozarteum de Salzburg, à la Folle Journée de Nantes, à Musique à l’Empéri, au Festival de Deauville, au Festival de Menton, Festival de Besançon au Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, aux Flâneries Musicales de Reims, aux Rencontres Musicales de Calenzana, au Festival Classic à Guéthary, Elle se produit aux côtés de Renaud Capuçon, Nicolas Angelich, Paul Meyer, Edgar Moreau, Aurèle Marthan, Guillaume Bellom, Sylvain Blassel, Agnès Clément, Denis Pascal, Marie Chilemme...

En février 2020, Mathilde est nommée Flûte Solo de l'Orchestre Philharmonique de Radio France.

Mathilde Calderini est soutenue par la bourse de la Vocation du Prix des Neiges et par la bourse du Clos Vougeot.

R.leleu.jpg

Romain Leleu étudie la trompette au CNSM de Paris. Il y remporte les premiers prix de trompette et de musique de chambre avant de se perfectionner auprès de Reinhold Friedrich à la Musikhochschule de Karlsruhe. Doté d’une grande musicalité, il donne son premier concert en soliste à l’âge de 14 ans et mène depuis lors une brillante carrière de trompettiste soliste. Naviguant entre le répertoire baroque et la création musicale, il inspire de nombreux compositeurs d’aujourd’hui. Il enrichit aussi le répertoire de la trompette avec des transcriptions qui ne s’encombrent d’aucune barrière de style ou d’époque. En 2010, il crée ainsi l’Ensemble Convergences, devenu Romain Leleu Sextet : la subtile rencontre d’une trompette et d’un quintette à cordes avec laquelle il revisite les grands classiques de la musique savante et populaire. À l’été 2020, il fonde enfin le Duo Leleu Brothers avec son frère, le tubiste Thomas Leleu.

Doté d’un jeu lumineux et virtuose et d’une technique imparable, il est nommé Révélation Classique de l’Adami, lauréat de la Fondation d’entreprise Banque Populaire, de la Fondation SAFRAN pour la Musique et du Prix de la Fondation Del Duca de l’Académie des Beaux-Arts. Il est également élu « révélation soliste instrumental » par les Victoires de la Musique Classique et promu Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Il se produit en soliste sur les cinq continents, tant en récital qu’accompagné des plus grands orchestres : du Royal Albert Hall au Théâtre des Champs-Elysées, en passant par la Philharmonie du Luxembourg et le Seoul Arts Center.  En musique de chambre, son généreux sens du dialogue trouve écho auprès de Thierry Escaich, Adam Laloum, Ibrahim Maalouf ou encore Frank Braley. Romain Leleu a été professeur de trompette au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon et anime régulièrement des masters class à l’étranger. Il est également directeur de collection aux Editions Gérard Billaudot Paris.

Ses albums séduisent tant les oreilles des critiques que du public. Parmi eux, son enregistrement des grands concertos classiques (Haydn, Hummel, Neruda) qui est récompensé par le Classique d’or RTL, 5 de Diapason, Pizzicato et Resmusica.

Au cours de la saison 2021-22, il sera notamment en concert avec le Stuttgarter Philharmoniker, le Zuger Sinfonietta, et fera ses débuts à la Philharmonie de Essen avec le Essener Philharmoniker. Il sera également en tournée avec le Romain Leleu Sextet dans le programme Face(s) à Face(s). Romain Leleu partagera aussi la scène avec Thierry Escaich dans le programme Vocalises, notamment à la Philharmonie de Bratislava.

Deux disques marqueront enfin l’entrée de Romain Leleu chez Harmonia Mundi : “Move” avec le Stuttgarter Philharmoniker et Marcus Bosch ainsi que le nouvel album du Romain Leleu Sextet.

Samuel-Jean-104-HD-manuel-braun-1200x160

crédit photo Manuel Braun

Chef d’orchestre et pianiste, Samuel Jean est un musicien complet et intéressé par toutes les formes et les styles musicaux. Si l’opéra et la musique symphonique représentent une belle part de son activité, sa curiosité l’amène à collaborer avec des artistes aussi variés que Damon Albarn, Amjad Ali Khan, Juan Carmona, Thomas Enhco, Isabelle George, les Dakh Daughters pour n’en citer que quelques-uns.

Premier chef invité de l’Orchestre National Avignon Provence de 2013 à 2020, il a largement pu y démontrer l’étendue de son répertoire en dirigeant plus de 300 représentations de concerts symphoniques et d’opéras, de Bach à des créations contemporaines. Il a grandement contribué à la reconnaissance de cet orchestre et à sa labellisation Orchestre National, notamment par une implication forte dans les actions culturelles et pédagogiques ainsi que dans sa volonté de développer une politique discographique conséquente, notamment sur la musique française lyrique et concertante de la fin du XIXème siècle et le début du XXème pour des labels tels que Decca, Naive, Klarthe et récemment le Palazetto Bru Zane ou son enregistrement de O mon bel Inconnu de Reynaldo Hahn a reçu un accueil magnifique en France et à l’étranger.

Il a également enregistré pour le label Deutsche Grammophon, le disque « Yes », unanimement salué par la critique, de la soprano Julie Fuchs avec l’Orchestre National de Lille.

 

Chef de chant de formation, diplômé du CNSM de Paris, Samuel a dirigé plus d’une cinquantaine d’opéras dans des maisons telles que le Théâtre du Châtelet, l’Opéra Comique, le théâtre Royal de la Monnaie, l’opéra National de Montpellier, l’Opéra National de Bordeaux, l’Opéra de Marseille, le festival d’Aix en Provence, le festival  de Salzbourg…

 

Dans le domaine symphonique, Samuel Jean a dirigé des orchestres tels que le Philharmonique de Radio-France, l’orchestre National d’ Ile de France, l’orchestre National Bordeaux Aquitaine, l’orchestre National de Strasbourg, l’orchestre Philharmonique Royal de Liège, au théâtre des Champs-Elysées, à la Philharmonie de Paris, à la Maison de la Radio, Salle Pleyel, festival de le Roque d’Anthéron…

 

Pianiste accompagnateur reconnu, Samuel Jean a enregistré deux disques consacrés aux mélodies de Massenet et de Pierné avec la soprano Sabine Revault d’Allonnes et le baryton Thomas Dolié. Il a également récemment accompagné la soprano Véronique Gens et la Mezzo Stéphanie d’Oustrac, ainsi que le trompettiste Romain Leleu avec lequel il collabore depuis plusieurs années.  Il est également un invité régulier du Châtelet Musical Club.

 

Samuel Jean  a été de 2005 à 2013 professeur des ensembles vocaux au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et est depuis 2004, le directeur artistique du Festival Pierres Lyriques en Béarn des Gaves.

 

C’est la diversité et la curiosité qui jalonnent son parcours depuis 20 ans, oscillant entre opéras et œuvres symphonique du répertoire, créations lyriques ou symphoniques, croisement des musiques, direction d’orchestre et piano, grandes salles ou petits villages et qui font de Samuel Jean un musicien complet et riche de toutes ces expériences.

Il est depuis 2023 directeur de la Cité des Arts de la ville de Lescar.

bottom of page