Récital de piano

Vanessa Wagner
http://vanessawagner.net

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
wagner.jpg

Décrite par le quotidien Le Monde comme “la pianiste la plus délicieusement singulière de sa génération”, Vanessa Wagner poursuit une carrière à son image, originale et engagée, mêlant les récitals classiques, la création contemporaine, la pratique des instruments anciens, la musique de chambre, ainsi que les rencontres transversales avec d’autres pratiques artistiques.

Ces dernières années, elle a initié des collaborations avec des artistes tels que les musiciens électroniques Murcof ou Molécule, le plasticien Quayola, le circassien Yoann Bourgeois ou le chanteur Arthur H, et a participé à plusieurs créations chorégraphiques signées par Emmanuelle Vo-Dinh, Sylvain Groud, Petter Jacobson.

Très investie dans la musique de son temps, elle est dédicataire de plusieurs pièces de Pascal Dusapin, François Meimoun, Amy Crankshaw, Alex Nante…

Réputée pour ses couleurs musicales, l’intensité de son jeu et la richesse de son toucher, son vaste répertoire sans cesse renouvelé est le miroir d’une personnalité toujours en éveil, tissant patiemment des liens entre des univers trop souvent cloisonnés.

En 2016, elle a enregistré pour le label InFiné l’album très remarqué « Statea » (ffff Télérama) avec le producteur Murcof, associant piano et électronique autour de pièces minimalistes de Philip Glass à John Cage, qui a donné lieu à de nombreux concerts de par le monde. 
Fruit de sa nouvelle collaboration avec le label La Dolce Volta, un album « Mozart, Clementi » sorti en 2017 réunissait sa pratique du piano-forte et du piano moderne. Celui-ci a d’ailleurs reçu les honneurs de toute la presse musicale, ffff de Télérama ou le Monde, comme l’ensemble de sa large discographie qui a reçu de nombreuses récompenses. Elle aborde tout le grand répertoire, depuis son premier disque Rachmaninov en 1996 à Mozart, Schumann, Schubert, Brahms, Liszt Scriabin, Debussy, Ravel, Berio, Dusapin…
Elle a sorti en 2018 un nouvel opus qui mêle le Liszt méditatif des « Harmonies Poétiques et Religieuses » en écho à des oeuvres mystiques d’Arvo Pärt. 
En 2019, elle consacre un enregistrement au courant minimaliste dans un disque intitulé « Inland » (Infiné)  Ce disque comporte quelques pièces rares ou inédites d’un répertoire qu’elle affectionne particulièrement. Il a lui aussi été très remarqué, donnant lieu à de nombreux concerts.

Avec le pianiste Wilhem Latchoumia elle enregistre “This is América” (2021) consacré au grand répertoire américain pour deux pianos. Ce disque a reçu un accueil très chaleureux de la presse et du public, avec notamment un Diapason d’Or, un choc de Classica. Le duo se produite très régulièrement depuis.

Souhaitant poursuivre son exploration du répertoire post-minimal, elle a enregistré durant la pandémie une suite à Inland. “The Study of the Invisible” (mars 2022) donne à découvrir tout un pan de la musique d’aujourd’hui encore peu joué par des musiciens classiques et réunit Nico Mulhy, Bryce Dessner, Brian Eno, Philip Glass, Caroline Shaw dans un voyage intime et puissant.

Consacrée « Révélation soliste instrumental » aux Victoires de la Musique Classique en 1999, Vanessa Wagner s’est depuis produite à travers le monde entier, et sa carrière depuis 20 ans ne cesse de s’enrichir.
Elle est l’invitée de nombreux orchestres dirigés par Charles Dutoit, François-Xavier Roth, Jean-Claude Casadesus, Theodor Guschlbauer… et se produit régulièrement dans des salles comme la Philharmonie de Paris, le Grand Auditorium de Radio France, le Théâtre de Bouffes du Nord, le Théâtre des Champs Elysées, la Seine Musicale, le Grand Auditorium de Bordeaux, de Lyon, de Lille, le Grand Théâtre d’Aix en Provence, le Corum de Montpellier,  l’Arsenal de Metz, le TAP,  le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, l’Oriental Art Centre de Shanghai,  le Symphony Hall d’Osaka, la Cité de le Musique de Rio,  l’Académie Santa Cecilia de Rome…
Vanessa Wagner est également à l’affiche des grands festivals comme la Roque d’Anthéron, Le Festival Présences de Radio France, Piano aux Jacobins, le Festival International d’Aix-en Provence, les Folles Journées,  le Piano Lille Festival…
Vanessa Wagner est directrice artistique du Festival de Chambord depuis 2010 où elle élabore une programmation ambitieuse et éclectique.

Elle a été nommée en 2020 Chevalier de la Légion d’Honneur.

crédit photos : Caroline Doutre

Programme :

Mozart : Sonate K280
Debussy : Masques
Silvestrov : Bagatelles I-XIII / Bagatelle I

Tchaïkovsky : Les Saisons op.37a
Grieg : 5 pièces lyriques