Récital lyrique
 
Axelle Fanyo / Samuel Jean

Axelle Fanyo.jpg

Programme en cours

Axelle Fanyo
axellefanyo.com

« Axelle Fanyo n’incarne pas uniquement un personnage, elle nous en narre l’histoire. Elle cultive à l’évidence l’art du dire qui donne à son chant une autre dimension » Forum Opéra, 20/12/2020

Cette saison Axelle Fanyo a eu l’occasion de participer à deux enregistrements de disques.
Le premier avec le Palazetto Bru Zane ( Centre de musique Française Romantique) avec un programme autour de "La Princesse Jaune" de Saint-Saens et "Les mélodies persanes" du même compositeur, avec l’orchestre du Capitole de Toulouse dirigé par Leo Hussain.
Le second pour lequel elle a enregistré plusieurs mélodies de Duparc, grâce à l’Académie Orsay-Royaumont dont elle est membre avec son partenaire pianiste Adriano Spampanato. Cette académie, qui réunit quatre duos de chanteurs et pianistes, leur a permis de participer à différentes masterclasses avec des duos de maîtres comme Véronique Gens et Susan Manoff, Stéphanie d’Oustrac et Pascal Jourdan, ou encore Christophe Prégardien et Julius Drake tout au long de l’année. Une tournée mondiale pour la saison 21/22 viendra clôturer leur participation à cette académie.

La saison 20/21 marque aussi le début de sa collaboration avec Hervé Niquet et Le Concert Spirituel. Elle participera à deux de leurs productions la saison prochaine:
"Les Aventures du Baron de Munchaüsen", comédie lyrique baroque qui réunit le théâtre, l’opéra et le mime, autour de différents compositeurs (Campra, Montéclair, Rameau, etc), mis en scène par Patrice Thibaud.
"Le Malade imaginaire", une comédie-ballet de Molière et Charpentier avec la troupe de théâtre des Malins Plaisirs et mis en scène par Vincent Tavernier.

Après des études de musicologie à La Sorbonne Paris IV et un prix de violon au Conservatoire à rayonnement régional de La Courneuve - Aubervilliers, Axelle Fanyo décide de se consacrer au chant.
Elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de Glenn Chambers et obtient son diplôme de master 2 mention très bien à l’unanimité en juin 2016.

Elle intègre l’atelier lyrique d’Opera Fuoco dirigé par David Stern en 2015 et participera pendant les trois années de formation à de nombreuses masterclasses et productions.

L’année 2019 marque un tournant dans la carrière d’Axelle Fanyo puisqu’elle y fait ses débuts sur le continent américain. En effet elle a eu la chance de travailler avec Renée Fleming pendant une semaine de masterclasses et de récitals lors du Song Studio au Carnegie Hall. La même année elle remporte la Kaleidoscope Competition à Los Angeles, ainsi que deux prix au Concours- Récital du Festival Classica de Montréal.

La saison dernière, Axelle a eu l’occasion de donner un récital à la Philipps Collection à Washington D.C. avec la pianiste Bénédicte Jourdois autour d’un programme de mélodies françaises.
A l’Opéra elle a chanté les rôles d’Elisabeth dans "Tannhaüser" de Wagner, Vitellia dans "La Clémence de Titus" de Mozart, Eleonora dans "La Force du Destin" de Verdi, Leonora dans "Prima la musica et poi la parole" de Salieri ou encore Barena dans "Jenufa" de Janáček.

Elle a eu la chance, la saison dernière, de chanter le rôle de Junon dans "La Divisione del Mondo" de Legrenzi avec les Talens Lyrique et Christophe Rousset à la Philharmonie de Cologne, ainsi que le rôle de Leïla dans "I was looking at the ceiling and then I sasw the sky" de John Adams à l’Opéra de Lyon.

Cette saison elle a chanté le rôle de la Quatrième Servante dans "Elektra" de Strauss au Capitole de Toulouse, dirigé par Frank Bergmann et mis en scène par Michel Fau.

Samuel-Jean-104-HD-manuel-braun-1200x160

crédit photo Manuel Braun

Chef d’orchestre et pianiste, Samuel Jean est un musicien complet et intéressé par toutes les formes et les styles musicaux. Si l’opéra et la musique symphonique représentent une belle part de son activité, sa curiosité l’amène à collaborer avec des artistes aussi variés que Damon Albarn, Amjad Ali Khan, Juan Carmona, Thomas Enhco, Isabelle George, les Dakh Daughters pour n’en citer que quelques-uns.

Premier chef invité de l’Orchestre National Avignon Provence de 2013 à 2020, il a largement pu y démontrer l’étendue de son répertoire en dirigeant plus de 300 représentations de concerts symphoniques et d’opéras, de Bach à des créations contemporaines. Il a grandement contribué à la reconnaissance de cet orchestre et à sa labellisation Orchestre National, notamment par une implication forte dans les actions culturelles et pédagogiques ainsi que dans sa volonté de développer une politique discographique conséquente, notamment sur la musique française lyrique et concertante de la fin du XIXème siècle et le début du XXème pour des labels tels que Decca, Naive, Klarthe et récemment le Palazetto Bru Zane ou son enregistrement de O mon bel Inconnu de Reynaldo Hahn a reçu un accueil magnifique en France et à l’étranger.

Il a également enregistré pour le label Deutsche Grammophon, le disque « Yes », unanimement salué par la critique, de la soprano Julie Fuchs avec l’Orchestre National de Lille.

 

Chef de chant de formation, diplômé du CNSM de Paris, Samuel a dirigé plus d’une cinquantaine d’opéras dans des maisons telles que le Théâtre du Châtelet, l’Opéra Comique, le théâtre Royal de la Monnaie, l’opéra National de Montpellier, l’Opéra National de Bordeaux, l’Opéra de Marseille, le festival d’Aix en Provence, le festival  de Salzbourg…

 

Dans le domaine symphonique, Samuel Jean a dirigé des orchestres tels que le Philharmonique de Radio-France, l’orchestre National d’ Ile de France, l’orchestre National Bordeaux Aquitaine, l’orchestre National de Strasbourg, l’orchestre Philharmonique Royal de Liège, au théâtre des Champs-Elysées, à la Philharmonie de Paris, à la Maison de la Radio, Salle Pleyel, festival de le Roque d’Anthéron…

 

Pianiste accompagnateur reconnu, Samuel Jean a enregistré deux disques consacrés aux mélodies de Massenet et de Pierné avec la soprano Sabine Revault d’Allonnes et le baryton Thomas Dolié. Il a également récemment accompagné la soprano Véronique Gens et la Mezzo Stéphanie d’Oustrac, ainsi que le trompettiste Romain Leleu avec lequel il collabore depuis plusieurs années.  Il est également un invité régulier du Châtelet Musical Club.

 

Samuel Jean  a été de 2005 à 2013 professeur des ensembles vocaux au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et est depuis 2004, le directeur artistique du Festival Pierres Lyriques en Béarn des Gaves.

 

C’est la diversité et la curiosité qui jalonnent son parcours depuis 20 ans, oscillant entre opéras et œuvres symphonique du répertoire, créations lyriques ou symphoniques, croisement des musiques, direction d’orchestre et piano, grandes salles ou petits villages et qui font de Samuel Jean un musicien complet et riche de toutes ces expériences.