Théâtre musical

Histoire en Comptines 

Spectacle musical pour voix, violoncelle et violon

Laetitia Ithurbide, conception, voix et violon

 Jean-Philippe Fauthous, violoncelle

Vahram Zaryan, mise en scène

A4_Histoire de comptines_100dpi (2).jpg

La création Histoire en Comptines est un spectacle musical, une évasion dans  un monde que le jeune public connait bien, puisque c’est le sien.

Une femme attend… Elle chantonne…Et soudain…Elle entend la mélodie d’un violoncelle. Celle de son ami, de son amour perdu. Il est là, avec elle. Une histoire apparaît alors. Celle de sa vie. Celle de la rencontre entre l’adieu et le renouveau. La redécouverte de l’enfant, de l’adolescente, de la femme... La connivence avec le passé. L’incroyable beauté de la simplicité d’une idée, d’un sentiment que l’on peut éprouver quand on arrive au bout d’un chemin éclate à ses yeux : on est et restera toujours un enfant. Il suffit juste de l’écouter. De se redire ces mots enfantins, qui abaissent toutes les barrières.

« Pourquoi pas ? »

Elle se lance à corps perdu dans ce monde. Ils se regardent. Et à nouveau elle joue, ce qu’elle n’avait plus fait depuis longtemps, comme si elle passait de l’autre côté du miroir, celui de l’enfance où tout est permis, où l’on crée sa propre réalité. Dans une histoire de jeu…  « À la table des enfants ».

S’en suivent des batailles, des chansons, des voyages, des danses, des rires et des larmes, des joutes amoureuses, amicales, des disputes, des jeux, toujours des jeux. À la recherche du temps … oublié. Celui de toute une vie.

l ithurbide.jpg

Laetitia Ithurbide

Violoniste de formation, diplômée en Musicologie ainsi qu'en Administration et Production du Spectacle Vivant, Laetitia Ithurbide débute le chant avec Mady Mesplé et obtient un premier ​prix de chant au Conservatoire National de Région de Saint-Maur. Elle est lauréate de nombreux concours (Concours d'Opérette de ​Marseille 2007, Marmande 2004, Clermont-Ferrand 2003, Vivonne 2002,...).

 

Dotée d'un grand sens théâtral, d'un amour du jeu et de la scène, c'est tout naturellement qu'elle oriente sa carrière vers le théâtre musical, et notamment l'opérette.

          

Elle chante plus de ​cinquante fois le rôle d'Ernestine (Monsieur Choufleuri restera chez lui... d'Offenbach) et obtient un grand succès dans le rôle de Toto, pour la ​recréation de l'ouvrage Le château à Toto d'Offenbach. Cette production a fait l'objet d'un enregistrement discographique. Elle interprète ​également Eurydice/Cupidon (Orphée aux Enfers), Catherine (Pomme d'Api), Gabrielle (La Vie Parisienne), Oreste (La Belle Hélène), ​Wanda (La Grande Duchesse de Gerolstein), Alexis  (L’ Île de Tulipatan) aux Opéras de Rouen, Saint-Étienne et Besançon, mais aussi ​Agathe ​(Véronique), Héloïse (Véronique) au Théâtre du Châtelet, Sylviane Bogdanovich (La Veuve Joyeuse) à l'Opéra Comique, ...

 

Elle est particulièrement remarquée pour son interprétation de Polly ​Peachum (L’ Opéra de Quat'sous, mis en scène par Laurent Fréchuret), qu'elle chante en tournée en France (CDN de Sartrouville, Théâtre de la Criée de Marseille, L'opéra de Saint-Étienne, etc...).

                  

Elle a chanté sous la direction de nombreux chefs ( Jean-Christophe Spinozi, Jean-Claude Casadessus, Placido Domingo,

​Antonio Florio, Jean-Yves Ossonce, Pascal Verrot, David Charles Abell, Samuel Jean, Claude Schnitzler,...) et a travaillé avec des

​metteurs en scène reconnus (Jérôme Savary, Emilio Sagi, Jean-François Sivadier, Jean-Yves Ruf, Jean-Louis Martin-Barbaz, Robert

​Carsen, Lee Blakeley, Laurent Fréchuret,...).

          

Depuis 2012, elle est membre des "Essenti'Elles", ensemble vocal constitué de huit à seize femmes, sous la direction artistique de Sabine

​Revault D'Allonnes.

​          

Afin de perfectionner son rapport au jeu, elle a participé à un stage théâtral sur les Sonnets et Richard III de Shakespeare sous la direction ​de Laurent Fréchuret.​

          

Elle a enregistré le rôle de la deuxième servante dans l'Amour Masqué de Messager avec l'Orchestre d'Avignon dirigé par Samuel Jean, sous le label Acte Sud.

 

Sa connaissance de la scène, mêlée à la volonté de connaitre au mieux le monde du spectacle vivant, la conduite à suivre une formation d'Administration / Production, spécialisée dans le spectacle vivant. Elle en sort diplômée en 2015.

 

Elle est actuellement chargée de la communication, de la diffusion pour l'association Pierres Lyriques 

​En 2018, Laetitia Ithurbide change de voix et explore le répertoire de Mezzo-soprano. La Missa Brevis BWV 235 de Jean-Sébastien Bach, le Gloria de Vivaldi, mais aussi la Messe du Couronnement, le Requiem de Mozart ou encore la Messe Hofkapelmeister de Salieri au Festival des Pierres Lyriques. Elle se spécialise également le répertoire de la chanson française du début du XXème siècle.

Depuis 2017, elle enseigne le chant lors de cours particuliers et de Master-Class.

En 2020, elle est programmée au Théâtre des Halles d'Avignon avec sa création "Histoire en Comptines"

jp cello1.png

Jean-Philippe Fauthous

Né en 1995 dans une famille de musiciens, il commence le violoncelle à l’âge de 6 ans au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Pau dans la classe d'Odile Petit et obtient son Diplôme d’Études Musicales dans la classe de Juliane Trémoulet.

 

En 2011 il obtient un 2ème prix et un prix spécial d'Interprétation Contemporaine au Concours International de Violoncelle Louis Rosoor de Bordeaux. Il poursuit ses études au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris où il se perfectionne auprès de Marie-Paule Milone, Raphaël Pidoux, Jérôme Pernoo et obtient un prix de Perfectionnement et un prix de Concertiste à l’unanimité du jury en 2017.

 

Il intègre l’Académie de l’Orchestre National de Belgique en septembre 2018 et obtient un Bachelor instrumental dans la classe de Marie Hallynk et Henri Demarquette au Conservatoire Royal de Bruxelles. Il finit ses études dans la classe de Jeoren Reuling au Koninklijk Conservatorium Brussel.

 

Il a joué à la Philharmonie de Berlin, au Théâtre d’Aix en Provence, à la Cité de la Musique à Paris avec l'Orchestre Français des Jeunes et est invité par l'orchestre de Pau-Pays de Béarn dirigé par Fayçal Karoui et l'orchestre des Pierres lyriques dirigé par Samuel Jean. Il se produit aussi avec Ophélie Gaillard et l'Ensemble de Violoncelles « Les Piques du Midi ».

 

Il découvre la scène de l'Opéra Royal de la Monnaie de Bruxelles en étant sélectionné pour le rôle de Tommaso dans 14 représentations de « Tosca » de Puccini.

 

Il se passionne pour la musique de chambre et se produit avec le trio Fauthous.

vahram zaryan artiste.jpg

Vahram Zaryan

Vahram Zaryan est un mime contemporain, performer, metteur en scène et chorégraphe.

Il étudié le théâtre, l’expression corporelle et la danse au Studio d'art dramatique de théâtre d’Abelyan à Vanadzor, puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique d’Arménie. Il se spécialise dans le mimodrame et commence à le pratiquer au Théâtre d’État de pantomime d’Erevan, dirigé par Zhirayr Dadasyan. Il suit des cours avec Yves Casati, de l’Opéra de Paris, en danse classique et avec Yvan Bacciocchi à l’atelier de Belleville, technique Decroux. Vahram Zaryan se perfectionne à l'École Internationale de Mimodrame de Marcel Marceau ; il sera un des derniers diplômés de l’École. Par ailleurs, il participe à des stages et master-classes avec Ariane Mnouchkine, Carolyn Carlson et Maurice Béjart. Il intègre la troupe du théâtre Mille pattes avec laquelle il se produit à Paris et en province. Il crée une compagnie de mime avec des artistes issus de l’école Marcel Marceau, Le théâtre suspendu, qui présentera plusieurs créations (Sépia Quartet et Le Linge) en France, au Lavoir moderne parisien en 2007, et en République tchèque au Divadlo Na Prádle , pour le Fringe Festival. Parallèlement aux créations de la compagnie, Vahram Zaryan interprète entre autres le rôle du mime blanc lors d’un gala au Palais Garnier, il rend hommage au cinéaste Sergueï Paradjanov dans un spectacle intitulé Couleurs de la grenade et à Charlie Chaplin dans un spectacle spécialement conçu pour les salles de cinéma. Il a joué le rôle de Vespone dans l'opéra de Pergolese La serva padrona, au Théâtre du Tambour Royal, à Paris.

Vahram Zaryan crée une Compagnie de Mime Contemporain ( La Compagnie Vahram Zaryan) qui est consacrée aux écritures contemporaines pour le théâtre gestuel. Il s’entoure d’un dramaturge et d’un vidéaste avec lesquels il travaille à une écriture dramaturgique plurielle alliant texte, vidéo et univers sonore autour de son écriture gestuelle. Avec la pratique du mime La Compagnie s’empare des thèmes de l’identité et de l’exil pour des spectacles qui seront joués dans plusieurs pays. Site Officiel / Cie Vahram Zaryan

Attaché à l’art du Mime, le metteur en scène s’emploie à l’utiliser avec un regard contemporain sans s’interdire de rien interpréter, cherchant toujours la justesse du geste et la pertinence du propos. Avec le dramaturge F. Bracon ils conçoivent un spectacle intitulé Confession qui est joué en Europe de l’Est et au festival international de pantomime d’Arménie. S’en suit rapidement un autre spectacle Il y a , qui a été joué à la Cité Universitaire Internationale de Paris, Mater Replik joué à L’Atelier du Plateau à Paris, en tourné en Europe, aux États-Unis et en Russie, La Tête en bas un roman de Noëlle Châtelet publié en 2002 est adapté pour un spectacle de Mime Contemporain par la Cie Vahram Zaryan, 2012.

Vahram Zaryan est le directeur et fondateur du  " FESTIVAL PERF " depuis 2019. 

En plus de ses créations pour le spectacle vivant, Vahram Zaryan crée des installations et des performances d’art contemporain pour les expositions et les galeries, à l’instar de la collaboration avec Melik Ohanian durant l’exposition « Stutterig » au CRAC de Sète. En 2014 il crée une performance devant Rideau vert de Nina Childress à la Galerie Bernard Jordan à Paris.

Vahram Zaryan est le pionnier et inventeur d’un nouveau mouvement et de un nouveau genre dans l’art du mime intitulé « Non-Mime ». Cette notion est inventée et développée par Vahram Zaryan et son collectif afin de penser et créer un mime contemporain comme nouvelle discipline dans ce genre plus ancien.

Vahram Zaryan créé récemment la performance OBLIQUE’ avec Ensemble Regard et d’après les poèmes de Fréderic Parcheminier. Ces spectacles et les nombreuses performances ont été donnés dans des galeries d’art et sur des scènes aux États-Unis, en Russie, en Europe de l’Est et à Paris.

Il a joué récemment pour la Compagnie Interprelud mise en scène par Marcus Borja dans les spectacles THEATRE (à la Colline Théâtre National / Festival impatience) et Intranquillité d'après Le Livre de l'Intranquillité de Fernando Pessoa.

Vahram Zaryan a interprété de nombreux rôles dans diverses compagnies à travers le monde (Allemagne, Iran, Egypte, Russie, Arménie). Jouant également pour le cinéma et la télévision.

En 2012 et 2016 La Compagnie Vahram Zaryan est associée au Théâtre Monfort, Etablissement Culturel de la Ville de Paris et participe à des projets d’ateliers subventionnés par la DAC et la DASCO de la Ville de Paris.