Programme


Ola Gjeilo : 

Sunrise mass – The spheres (Kyrie)

O magnum mysterium (violoncelle solo)

The rose

Ariel Ramirez :

Alfonsina y el mar

Jacques Ballue:

Magnificat

Ola Gieilo

Ola Gjeilo est né le 5 mai 1978 et a grandi à Skui en Norvège. Il a commencé à jouer du piano et à composer quand il avait cinq ans et à lire la musique quand il en avait sept3. Gjeilo a étudié la composition avec Wolfgang Plagge3. Dans sa carrière de premier cycle, Gjeilo a étudié à l'Académie norvégienne de musique (1999-2001) puis à la Juilliard School (2001) et au Royal College of Music de Londres (2002-2004) où il a obtenu un baccalauréat en composition4. Il a poursuivi sa formation à Juilliard (2004-06) où il a obtenu sa maîtrise en 2006, toujours en composition. De 2009 à 2010, Gjeilo a été compositeur en résidence pour Phoenix Chorale3, et chez Voces8 en 20165.

Il réside à Manhattan, travaillant comme compositeur indépendant.

Ola Gjeilo contribue au renouveau de la musique chorale sacrée au même titre que l'Américain Eric Whitacre, du Letton Ēriks Ešenvalds ou de l'Estonien Arvo Pärt. Les compositions d’Ola Gjeilo sont au répertoire des chœurs professionnels ou d’amateurs de bon niveau aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et depuis quelques années en France.

Ariel Ramirez

Ariel Ramirez est né à Santa Fe le 4 septembre 1921 dans une famille de musiciens. Il est le quatrième enfant parmi les six de ses parents. Il apprend seul le piano durant son enfance et étudie le répertoire classique. Sa rencontre avec Arturo Schianca, spécialiste des musiques traditionnelles sud-américaines influencera beaucoup sa trajectoire musicale.

Installé à Cordoba, Ariel Ramirez rencontre l'auteur-compositeur et chanteur Atahualpa Yupanqui en 1941. Il commence alors à voyager dans différentes provinces du pays, pour se familiariser avec la musique régionale.

À partir de 1943, il connaît un beau succès d'interprète, notamment comme pianiste à Radio El Mundo, et continue ses études classiques, de piano et de composition, au conservatoire national.

En 1950, Ariel Ramirez s'installe à Rome, à l'invitation de l'Institut italo-argentin, et joue dans les grandes capitales européennes.

En 1954, il s'installe à Lima, où il poursuit sa carrière de soliste dans différentes villes de ce pays, ainsi que dans d'autres villes de Bolivie, du Chili et d'Uruguay.

En 1955, il revient en Argentine après un crochet par le Pérou, et met en place la Compagnie de folklore Ariel Ramirez où il travaille les expressions chantées et dansées de l'Argentine rurale. Il compose alors des thèmes devenus des classiques, comme Los Inundados, Volveré siempre a San Juan ou La Ultima Palabra.

En 1961, il publie chez Philips une série d'albums du répertoire traditionnel. De tous ses disques en tant qu'interprète, celui qui a acquis la plus grande importance est Coronación del Folklore, l'un des repères fondamentaux du nativisme, enregistré en 1963 avec Eduardo Falú et Los Fronterizos6.

En 1964, il compose la Misa Criolla. La pièce sera créée le 20 décembre 1965, en Argentine, puis partira en tournée européenne à partir de 1967. La tournée prendra fin, au Vatican, par une audition privée devant le pape Paul VI. Cette messe, chantée en espagnol, suit la liturgie et utilise les instruments traditionnels du folklore argentino-indien. Cette messe a connu un grand succès, les disques se sont ainsi vendus à plusieurs millions d’exemplaires.

Ariel Ramirez s'est beaucoup engagé pour la protection des droits d'auteur : il fut l'un des piliers de la société des droits d'auteur argentine, la Sadaic, jusqu'en 2005.

Il a composé plus de 300 chansons, notamment avec deux de ses amis, Miguel Brasco et Felix Luna. Avec ce dernier, il écrit Los Reyes Magos, Antigo Dueno de las Flechas et Alfonsina y el Mar, autres chansons argentines contemporaines.

En 1981, Ariel Ramirez compose une nouvelle œuvre Misa por la Paz y la Justicia.

Le 18 février 2010, il meurt à Buenos Aires des suites d'une pneumonie et d'une insuffisance rénale.

Jacques Ballue

Né dans dans une famille de musiciens, il se tourne très rapidement vers le piano et commence à se faire connaitre dès l’âge de 12 ans à Bordeaux en jouant dans des orchestres de Jazz. A 16 ans, il accompagne notamment Serge Lama et Fabienne Thibault.

Il suit en parallèle des cours de musique à Bordeaux et Rueil-Malmaison et Paris, où il étudie avec attention le piano, le solfège, l’écriture, l’histoire de la musique, l’analyse, la direction de chœurs et d’orchestre. À sa majorité, il décroche le Certificat d’Aptitude aux fonctions de Professeur.

Il obtient par la suite un poste au CRR de Bayonne Côte Basque. Là, ses talents de pianiste et d’arrangeur, ainsi que son attirence envers les musiques identitaires et les chœurs basques l’emmènent à participer à de nombreux projets. On le demande énormément pour réaliser et arranger des enregistrements. Il compose et co-réalise notamment le spectacle « Kantu Luzea » (Lumières en Pays Basque) qui verra 12 représentations et un enregistrement chez Sony Classical.

En 1999, Radio France lui demande de créer « 2000 voix pour l’an 2000 ».

L’année suivante, il élabore « Le mangeur de mots », spectacle joué près de 120 fois à l’Opéra de Bordeaux avec le Théâtre des Tafurs. Il se concentre ensuite à l’écriture du spectacle « Cants Deu Sud ».
De 2004 à 2005, il se penche sur la création d’une œuvre pour le chœur Oratorio (Agen). Il réalise aussi un concerto pour l’orchestre des Symphonistes d’Aquitaine et enchaîne depuis les créations pour musique de scènes et concerts.

Il exerce actuellement en tant que coordonnateur du département jazz au conservatoire d’Agen, professeur de formation musicale jazz et musiques actuelles au CRR de Bordeaux ainsi qu’à la Faculté de Bordeaux Montaigne.

On trouve ses compositions (pour orchestre, chœur et musique de chambre) parmi de prestigieux labels tels que Sony Classical, Universal Music, Wagram, Ocora Radio France et Agorila, dans des esthétiques larges, allant de la musique traditionnelle, jazz, de variété, contemporaine et musiques de films.

Il mène également une carrière de pianiste de jazz et musique de chambre.

Depuis, Jacques Ballue continue d’enchaîner les projets musicaux, sa vie ne cessant de tourner autour de la scène, de la création, de la musique.

https://www.jacquesballue.com/

© 2016 by L I. All rights reserved.

pierreslyriquesli@gmail.com

  • Facebook