Récital de piano

Abdel Rahman El Bacha

Chopin

Abdel Rahman el Bacha.jpg

Né à Beyrouth dans une famille de musiciens, Abdel Rahman El Bacha commence à étudier le piano en 1967 avec Zvart Sarkissian, une élève de Marguerite Long et Jacques Février. À 10 ans, il donne son premier concert avec orchestre. En 1973, Claudio Arrau lui prédit une grande carrière et en 1974, la France, l’Union Soviétique et l’Angleterre lui offrent une bourse d’études. Il choisit la France par affinité culturelle et entre au Conservatoire National de Musique de Paris, dans la classe de Pierre Sancan, où il obtient quatre Premiers Prix (piano, musique de chambre, harmonie et contrepoint).

 

Depuis l’éclatante révélation de son talent au Concours Reine Elisabeth de Belgique à 19 ans qu’il remporte à l’unanimité, il se produit dans les plus prestigieuses salles d’Europe et du monde.

 

Du Mozarteum de Salzbourg au Théâtre des Champs élysées à Paris, du Concertgebouw d’Amsterdam à la Herkulessaal de Munich, il joue en soliste avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin, le Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre de la Gulbenkian Lisbonne, le NHK Tokyo, l’Orchestre de la Suisse Romande….

 

Sa discographie est importante : Abdel Rahman El Bacha reçoit en 1983, de la part de Mme Sergueï Prokofiev en personne, le Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour les premières œuvres de Prokofiev parues chez Forlane. Pour ce même label, il grave des concertos de Bach, les concertos de Ravel, des œuvres de Schumann, Ravel, Schubert et Rachmaninov. De Chopin, il enregistre l’Intégrale de l’œuvre pour piano seul par ordre chronologique ainsi que les œuvres pour piano et orchestre avec l’Orchestre de Bretagne dirigé par Stefan Sanderling.

Parmi ses récents enregistrements, on peut compter l'intégrale de l'œuvre pour piano de Ravel, les 2 livres du Clavier bien tempéré de J.S. Bach, les « Impromptus » de Schubert, les « Goyescas » de Granados; des albums parus chez Octavia Records. En 2011, Abdel Rahman El Bacha entame une collaboration avec le label Mirare en enregistrant des œuvres pour piano solo de Prokofiev suivies en 2013 de l’Intégrale des 32 Sonates pour piano de Beethoven, puis en 2018 de l’enregistrement de ses propres compositions pour piano seul, des œuvres à présent éditées par les Éditions Delatour. Cette collaboration se poursuit en 2021 avec un nouveau disque consacré aux Ballades et Scherzi de Frédéric Chopin.

 

Abdel Rahman El Bacha possède depuis 1981 la double nationalité franco-libanaise. En 1998, le ministre de la Culture de la République Française lui a décerné le titre de Chevalier des Arts et des Lettres ; en 2002, le président de la République Libanaise lui a remis la Médaille de l’Ordre du mérite, la plus haute décoration de son pays natal. En février 2019, l’université internationale de Louvain lui a décerné un doctorat honoris causa.

Né à Beyrouth dans une famille de musiciens, Abdel Rahman El Bacha commence à étudier le piano en 1967 avec Zvart Sarkissian, une élève de Marguerite Long et Jacques Février. À 10 ans, il donne son premier concert avec orchestre. En 1973, Claudio Arrau lui prédit une grande carrière et en 1974, la France, l’Union Soviétique et l’Angleterre lui offrent une bourse d’études. Il choisit la France par affinité culturelle et entre au Conservatoire National de Musique de Paris, dans la classe de Pierre Sancan, où il obtient quatre Premiers Prix (piano, musique de chambre, harmonie et contrepoint).

 

Depuis l’éclatante révélation de son talent au Concours Reine Elisabeth de Belgique à 19 ans qu’il remporte à l’unanimité, il se produit dans les plus prestigieuses salles d’Europe et du monde.

 

Du Mozarteum de Salzbourg au Théâtre des Champs élysées à Paris, du Concertgebouw d’Amsterdam à la Herkulessaal de Munich, il joue en soliste avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin, le Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre de la Gulbenkian Lisbonne, le NHK Tokyo, l’Orchestre de la Suisse Romande….

 

Sa discographie est importante : Abdel Rahman El Bacha reçoit en 1983, de la part de Mme Sergueï Prokofiev en personne, le Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour les premières œuvres de Prokofiev parues chez Forlane. Pour ce même label, il grave des concertos de Bach, les concertos de Ravel, des œuvres de Schumann, Ravel, Schubert et Rachmaninov. De Chopin, il enregistre l’Intégrale de l’œuvre pour piano seul par ordre chronologique ainsi que les œuvres pour piano et orchestre avec l’Orchestre de Bretagne dirigé par Stefan Sanderling.

Parmi ses récents enregistrements, on peut compter l'intégrale de l'œuvre pour piano de Ravel, les 2 livres du Clavier bien tempéré de J.S. Bach, les « Impromptus » de Schubert, les « Goyescas » de Granados; des albums parus chez Octavia Records. En 2011, Abdel Rahman El Bacha entame une collaboration avec le label Mirare en enregistrant des œuvres pour piano solo de Prokofiev suivies en 2013 de l’Intégrale des 32 Sonates pour piano de Beethoven, puis en 2018 de l’enregistrement de ses propres compositions pour piano seul, des œuvres à présent éditées par les Éditions Delatour. Cette collaboration se poursuit en 2021 avec un nouveau disque consacré aux Ballades et Scherzi de Frédéric Chopin.

 

Abdel Rahman El Bacha possède depuis 1981 la double nationalité franco-libanaise. En 1998, le ministre de la Culture de la République Française lui a décerné le titre de Chevalier des Arts et des Lettres ; en 2002, le président de la République Libanaise lui a remis la Médaille de l’Ordre du mérite, la plus haute décoration de son pays natal. En février 2019, l’université internationale de Louvain lui a décerné un doctorat honoris causa.

Crédit photo : Marco Borggreve

Programme


Chopin : Scherzo n°1 en si mineur opus 20

Chopin : Nocturne en fa dièse majeur opus 15 n°2

Chopin : Ballade n°1 en sol mineur opus 23

Chopin : Scherzo n°2 en si bémol mineur opus 31

Chopin : Nocturne en ré bémol majeur opus 27 n°2

Chopin : Ballade n°2 en fa majeur opus 38

entracte

Chopin : Scherzo n°3 en ut dièse mineur opus 39

Chopin : Nocturne en ut mineur opus 48 n°1

Chopin : Ballade n°3 en la bémol majeur opus 47

Chopin : Scherzo n°4 en mi majeur opus 54

Chopin : Nocturne en fa mineur opus 55 n°1

Chopin : Ballade n°4 en fa mineur opus 52